Avatar

Roberto Paternostro

Member since: mardi 14 décembre 2010
Last Visit: vendredi 11 juillet 2014
Informations
Details
Prénom
Roberto
Nom
Paternostro
Organisme d'appartenance
Université Paris Nanterre
Corps
Jeune chercheur associé
Statut Membre
Membre associé
Habilité à diriger des recherches à l'ED 139 ou à l'ED 180
non
Parcours universitaire
Résumé de la thèse

Résumé :   Notre thèse se situe au carrefour de trois disciplines : sociolinguistique, phonétique et didactique du Français Langue Étrangère (FLE).  Partant du constat que la variation phonétique demeure encore aujourd’hui le parent pauvre des cours de FLE, elle a comme objectif de s'interroger sur le rôle que les formes non-standard peuvent jouer dans l’enseignement/apprentissage de la prononciation et sur la façon dont elles peuvent être intégrées à des activités didactiques visant à l’éveil à la variation et à la sensibilisation aux traits phonétiques caractéristiques de la langue de tous les jours. Les cours de FLE privilégient en effet l’apprentissage du standard comme étant le français par défaut, reléguant la langue ordinaire à l'apprentissage sur le tas et produisant souvent des apprenants qui donnent l’impression de parler une langue artificielle alors même que l’accès aux réseaux vernaculaires se banalise et que de nouveaux besoins de communication s’imposent. L’analyse de l’intonation des parlers jeunes en région parisienne, souvent pointés du doigt comme symptôme d’un malaise social et source d’une dérive langagière, a au contraire montré qu’ils constituent un observatoire privilégié pour l’observation de formes de langue ordinaire, favorisant l’expression d’une certaine connivence des locuteurs dans les interactions quotidiennes. Une étude de terrain, menée aux Cours d’été de l’Université de Genève, auprès d’apprenants de français du monde entier, permet alors de discuter de l’utilité de la transcription de données orales, tirées d’interactions authentiques et illustrant une langue de « proximité », dans une démarche de data driven learning, visant à l’éveil à la variation phonétique en FLE.  Le « transcodage », en effet, aide les apprenants à se focaliser sur les traits de prononciation mobilisés dans des échanges ordinaires en français et leur permet de prendre conscience de phénomènes qu’ils n’avaient pas eu l’occasion de percevoir avant, par la mise en place de passerelles hypothético-déductives entre l’oral et l’écrit, dans lequel le transcodage agit en tant que « loupe » sur la langue en contexte.   Mots clé : variation phonétique, didactique de la prononciation, modélisation acoustique, parlers jeunes, apprentissage sur corpus (Data-Driven Learning), Français Langue Étrangère.   Abstract:   This thesis is situated at the crossroads of three fields: sociolinguistics, phonetics and the teaching of French as a foreign language. In view of the fact that phonetic variation is still the poor relation of French  foreign language classes, our work examines the role that non-standard language can play in the teaching/learning of French pronunciation as well as the way it can be integrated in teaching activities aiming at raising learners’ awareness of variation of phonetic features of everyday language. Indeed, French foreing-language classes favor the learning of standard French as the language by default, relegating ordinary language to learning-by-doing. This approach often produces learners who give the impression of speakers whose French often sounds artificial, even though access to vernacular networks is nowadays commonplace and new communicational skills are needed. Analysis of the intonation patterns of young speakers from Paris, who are often singled out as a symptom of social unrest and the source of linguistic drift, has shown that they are in fact an observatory of choice for features of everyday language, favoring the expression of inter-speaker involvement in ordinary interactions. A field study, carried out with learners of French from all over the world, was the opportunity to discuss the relevance of the transcription of oral data taken from real interactions and illustrating ordinary language, within the framework of data driven learning, aiming at initiating learners into phonetic variation in French. “Transcoding” can act like a magnifying glass on language in context, in that it helps learners to focus on pronunciation features used in ordinary French linguistic exchanges, thus allowing them to become aware of phenomena they could not perceive before, thanks to deductive connections between written and spoken language.   Key-words: phonetic variation, French pronunciation teaching, acoustic modeling, youth language, Data-Driven Learning, French as a Foreign Language.

Présentation
Français

Recherche  Mes domaines d’intérêts en recherche concernent l’étude de la variation phonétique du français et de son application à l’enseignement du Français Langue Etrangère (FLE). Ma thèse, rédigée dans le cadre du projet franco-britannique « Multicultural London English - Multicultural Paris French » (ANR/ESRC), porte sur les aspects prosodiques et sociolinguistiques des parlers jeunes de la région parisienne, en situation de contact avec les langues de l’immigration, et sur les enjeux didactiques en FLE, notamment en ce qui concerne la pédagogie de l’oral. Je m’intéresse à l’emploi des nouvelles technologies dans l’enseignement du FLE, spécialement en ce qui concerne le data-driven learning. Dans ce domaine, j’ai développé des activités de transcription d’interactions authentiques en laboratoire de prononciation, afin d’initier les apprenants à la variation, par l’observation de la langue en contexte. En tant qu’assistant de recherche au Centre National de la Recherche Scientifique (France), j’ai travaillé pour les projets CIEL_F (Corpus International Ecologique de la Langue Française), qui vise à la constitution d’un corpus de français parlé dans le monde francophone, et MPF (voir plus haut). Je suis également membre de l’équipe italienne du projet international IPFC (Interphonologie du français contemporain), ayant comme but la constitution d’un corpus d’apprenants de FLE du monde entier. Je me consacre particulièrement à l’analyse de la liaison dans la parole d’apprenants italophones et à l’établissement d’un seuil d’acceptabilité phonétique des productions d’apprenants.   Publications   Articles (1) [2008] Le dévoisement des voyelles finales. Étude perceptive. Rassegna Italiana di Linguistica Applicata 3/40 : pp. 129-158. (2)[2011] Cappeau, P., Gadet, F., Guerin, E. & Paternostro, R., Réflexions sur les incidences de quelques aspects de la transcription outillée. LINX 64-65, pp. 85-100. (3) [2012] Aspects phonétiques de l’« accent parisien multiculturel » : innovation, créativité, métissage(s). Cahiers de l’AFLS 17/2 : pp. 32-54. En ligne : http://www.afls.net/cahiers/17.2/2-Paternostro.pdf. (4) [2013] La « langue des jeunes » parisiens : une forme actualisée dans la « proximité » ? Aspects phonétiques et questions méthodologiques. Cahiers de recherche de l’Ecole doctorale en linguistique française 7 : pp. 9-19. (5) [2013] Falbo, C., Galazzi, E., Janot, P., Murano, M. et Paternostro, R., Autour d'un corpus d'apprenants italophones de FLE : présentation du projet Interphonologie du Français Contemporain - italien. Repères-DoRiF. En ligne : http://www.dorif.it/ezine/ezine_articles.php?art_id=93. (6) [2013] Gadet, F. & Paternostro, R., Un accent multiculturel en région parisienne ? Repères-DoRiF. En ligne : http://www.dorif.it/ezine/ezine_articles.php?art_id=94. (7) [2014] Guerin, E. & Paternostro, R., What is langue des jeunes and who speaks it ? In : H., Tyne, V., André, C., Benzitoun, A. Boulton & Y., Greub (dir.), French Through Corpora. Ecological and Data-Driven Perspectives in French Language Studies. Cambridge : Cambridge Scholars Publishing. (8) [2014] Paternostro, R. & Goldman, J.-P., Modeling of as rise-fall intonation pattern in the language of young Paris speakers. Speech Prosody 7 : pp. 814-818. (9) [Sous presse] L’éveil à la variation phonétique en Français Langue Étrangère : enjeux et outils. LIDIL. (10) [En préparation] Murano, M. & Paternostro, R., Les italophones. In : S. Detey, I., Racine, Y., Kawaguchi & J., Eychenne (dir.), La prononciation du français dans le monde : du natif à l’apprenant. Paris : CLE International. (11)[En préparation] Falbo, C., Janot, P., Murano, M. & Paternostro, R., « Gran/d/ émoi à l’Unio/n/ européenne » : studenti italofoni di FLE alle prese con la liaison. Bulletin VALS-ASLA.   Comptes-Rendus (1) [2010] Zsuzanna Fagyal, Accents de banlieue. Aspects prosodiques du français populaire en contact avec les langues de l’immigration. L’ Analisi Linguistica e Letteraria 2/18 (2010) : p. 458. (2) [2012] Zsuzanna Fagyal, Accents de banlieue. Aspects prosodiques du français populaire en contact avec les langues de l’immigration.  Sociolinguistica 26/1 : pp. 179-182. (3) [2012] Avanzi, M. & Delais-Roussarie, E. (ed.) Regards croisés sur la prosodie du français : des données à la modélisation. Numéro spécial du Journal of French Language Studies XXI/1, 2011. L’Analisi Linguistica e Letteraria 2/2012, p. 283. (4) [2014] Langues en contact. Revue Française de Linguistique Appliquée 18/2, décembre 2013. Le français à l’Université (Agence Universitaire de la Francophonie). En ligne : http://www.bulletin.auf.org/index.php?id=1717. (5) [Sous presse] Langues en contact. Revue Française de Linguistique Appliquée 18/2, décembre 2013. L’Analisi Linguistica e Letteraria.   Communications (1) [2011] « Aspects phonétiques de l’accent parisien « multiculturel » : défis et enjeux d’une approche écolinguistique », Colloque AFLS (Nancy - France, 8-10 septembre 2011), Regards nouveaux sur les liens entre théories, méthodes et données en linguistique française. (2) [2011] (En collaboration avec C. Falbo et M. Murano) « IPFC-italien : corpus, analyses, méthodes », Journées IPFC (Paris - France, 6-7 décembre 2011). (3) [2011] « Aspects phonétiques de l’accent parisien « multiculturel » : un exemple de métissage linguistique ? Séminaire de travail des doctorants de l’EDI (Université Paris Ouest, Nanterre - France, 15-16 décembre 2011). (4) [2012] « Existe-t-il un “accent parisien multiculturel” ? Le français en contact avec les langues de l’immigration », Séminaire doctoral du Laboratoire MoDyCo – UMR 7114 (Université Paris Ouest, Nanterre – France, 13 mars 2012). (5) [2012] « La perception de l’accent de banlieue », Journée « Multicultural London English – Multicultural Paris French », (Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Nanterre – France, 23 mars 2012). (6) [2012] « La langue des jeunes Parisiens : une forme actualisée dans la proximité ? » - Journée Doctorants & Recherche 2012 (Université de Brescia - Italie, 21 septembre 2012). (7) [2012] Murano, M. & Paternostro, R. « IPFC-italien (Milan) : la liaison dans un corpus d’apprenants italophones » - Journées IPFC (Paris, 10-11 décembre 2012). (8) [2013] « Les indices prosodiques d’un style de parole emphatique dans le corpus Multicultural Paris French » - 19ème Congrès International des Linguistes (Université de Genève - Suisse, 22-27 juillet 2013). (9) [2013] « Vers l’établissement d’un seuil d’acceptabilité phonétique des productions d’apprenants FLE : le cas des italophones » - Journées IPFC (Paris, 9-10 décembre 2013). (10) [2014] « “Ça paraît agressif, mais ça l’est pas quand tu viens de banlieue” : ce que le corpus MPF nous apprend sur l’intonation des jeunes en région parisienne » - Journée d’étude MPF, Université Paris Ouest (Nanterre - France, 24 février 2014). (11) [2014] Paternostro, R. & Goldman, J.-P., « Modeling of as rise-fall intonation pattern in the language of young Paris speakers » - Speech Prosody (Trinity College, Dublin - Irlande, 20-23 mai 2014). (12) [2014] Moreno, A. & Paternostro, R., « Les parlers jeunes en région parisienne perspectives interactionnelles et prosodiques » - Colloque GTRC, Le français à la mesure d’un continent, Les métropoles francophones en temps de globalisation (Paris - France, 5-7 juin 2014). (13) [2014] L’accent des jeunes Parisiens : héritage ou innovation ? 8e Journées Suisses de Linguistique, Université de Zürich (Zürich - Suisse, 19-21 juin 2014). (14) [2014] Paternostro, R. & Goldman, J.-P., Vers une modélisation acoustique de l’intonation des jeunes en région parisienne : une question de « proximité » ? 3e Swiss Workshop on Prosody, Université de Genève (Genève - Suisse, 10-11 spetembre 2014).    

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
More information Ok Decline