Avatar

Sarah De Vogüe

Member since: lundi 7 novembre 2011
Last Visit: mardi 13 septembre 2016
Informations
Details
Prénom
Sarah
Nom
De Vogüe
Organisme d'appartenance
Université Paris Nanterre
Corps
Maître de conférences
Statut Membre
Membre principal
Habilité à diriger des recherches à l'ED 139 ou à l'ED 180
non
Information institutionnelle
Statut au laboratoire
Enseignant-Chercheur
Présentation
Français

Mon travail porte sur les unités et sur les structures linguistiques et se développe dans deux directions :


 1. Lexique et morphologie dérivationnelle : la théorie des formes schématiques

Au fil des années et en collaboration avec une équipe de chercheurs travaillant dans le cadre de la Théorie des Opérations Prédicatives et Enonciatives (TOPE) d’Antoine Culioli, j’ai participé à l’élaboration d’une théorie de l’identité lexicale visant à caractériser les unités dans leur singularité tout en rendant compte de leur variation (polysémie, variation des distributions, variation catégorielle).

Cette théorie et la méthodologie d’analyse qui va avec, ont été présentées et appliquées dans différents travaux : outre les recherches collectives (sur les valeurs du lexème lev- en particulier), j’ai travaillé plus particulièrement pendant ces 5 ans sur la formalisation des caractérisations proposées (théorie des formes schématiques, théorie des catégories : verbe versus nom), sur l’analyse de préfixes et de suffixes du français (préfixes é- et dé- ; suffixes collectifs et appréciatifs –age, -ail-, -ure ; suffixes verbaux factitifs –is-, -ifi-), et pour ce qui concerne les bases notionnelles sur les relations entre lexèmes et termes.

  

2. Syntaxe énonciative : travaux sur l’hétérogénéité des langues, travaux sur la syntaxe verbale, sur l’expression de la condition, sur l’antéposition de l’épithète en français et sur la représentation du langage via l’écriture

Dans la suite du modèle que j’avais élaboré pour rendre compte de la syntaxe des propositions, modèle selon lequel les propositions se trouvent prises dans trois logiques syntaxiques antagonistes (syntaxe GN-GV bipartite, syntaxe actancielle SVO tripartite, syntaxe du repérage monopartite : les résultats concernent l’aspect, la diathèse et la structuration discursive), je travaille en collaboration avec Rémi Camus et Jean-Charles Hilaire sur le caractère variable, déformable et hétérogène des modalités de structuration de la syntaxe, du lexique et de la morphologie dans toute langue.

Sur le plan empirique, j'ai notamment travaillé à analyser la prolifération des paraphrases et des gloses dans le registre de l’expression de la condition.

J’ai proposé aussi une description des modalités de la référence nominale impliquées dans l’antéposition de l’adjectif épithète en français, modalités dont j’ai montré la cohérence mais aussi la grande variété.

Je développe actuellement une analyse de l’orthographe du français qui intègre ce caractère hétérogène et fluctuant des structurations linguistiques (en particulier concernant les doubles lettres, les marques d’accord et les marques de conjugaison), et qui s’élabore en relation avec les dispositifs de remédiation que nous construisons à destination des étudiants, et en relation avec les enseignements que j’assure dans le cadre de la formation des professeurs d’école.

 

Sur le plan de la modélisation, je propose un dispositif épistémologique qui intègre le caractère à la fois inconsistant et foisonnant de toute langue, en tenant compte de la déformabilité des paradigmes et des distributions, de la prolifération des gloses (marquant l’inclusion dans les langues de leurs métalangues) et de celle des paraphrases.

 

Ces recherches sont menées dans deux groupes de travail :

-        d’une part, au sein du séminaire TOPE, dont je suis co-responsable avec Jean-Jacques Franckel et Denis Paillard, anciennement organisé par le Laboratoire de Linguistique Formelle, et depuis un an par le laboratoire MODYCO et le SEDYL (Inalco) : ce séminaire travaille cette année sur la question de la composition.

-        d’autre part au sein du séminaire mensuel sur l’Hétérogénéité dans les langues et les discours, organisé par le laboratoire MODYCO, réunissant depuis février 2011 des chercheurs de différents laboratoires (CREAA Paris Ouest, SEDYL Inalco, SYLED) et dont je suis co-responsable avec Caroline Mellet et Rémi Camus : ce séminaire travaille cette année sur la question de la récursivité.

Elles ont bénéficié aussi de la collaboration de chercheurs d’autres disciplines, dans le cadre de l’axe de recherche « Migrations-Croisements » dont j’ai été co-responsable en 2010-2011 avec Corinne Alexandre-Garner (UA CREAA), au sein du pôle « Tout Monde : les formes du commun, le sens du commun », qui réunit linguistes, littéraires, philosophes et civilisationnistes de Paris Ouest autour de la question de la diversité des langues et des civilisations.

 

Direction de thèse

  • Agnès Pernet-Liu, Approche du passage à l’écrit en français langue étrangère chez des étudiants chinois en Chine : Le mémoire universitaire entre références chinoises et occidentales, Co-direction avec Mme Marie Berchoud (Université de Bourgogne) [soutenue le 11 avril 2012 ; Mention Très Honorable avec félicitations]
  • Chen Xiuwen, Acquisition du futur en français L3 par des étudiants chinois : influence de la langue maternelle et de l’anglais L2, [soutenue le 19 septembre 2013 ; Mention Très Honorable]
  • Bui Thi Hoang Anh, Etude des connecteurs discursifs en vietnamien et applications à l’enseignement du FLE [soutenue le 17 mars 2015 : Mention très honorable avec les félicitations du jury]
  • Yu Xinyue, La transitivité sémantique et ses effets en syntaxe : de l'analyse linguistique à l'application didactique en chinois langue étrangère [soutenue le 26 novemnre 2015 : Mention très honorable]
  • Justine Estève, Influence des langues maternelles et vernaculaires en milieu guidé et pluri-culturel dans l’apprentissage des langues secondes : l’exemple de la Malaisie [depuis décembre 2012]
  • Aoyama Chisa, Apprentissage des temps du passé en FLE par des apprenants japonais [depuis octobre 2013]
  • Saida Loucif, L'accord de genre en langue seconde [depuis septembre 2015]

 

Projets de recherches

  • new! OASIS - Groupement de Recherche International (2017-2020) Ontology as Structured by the Interfaces with Semantics 
  • Chaire d’Excellence CNRS (2010-2015) : Acquisition des structures syntaxiques et développement de la grammaire
  • membre du projet Fédération TUL “Ontologie et Typologie des états” (2014-2018, dir. E. Soare, L. Nash)

Projets passés

  • membre de l’ANR franco-allemand NOMINAL : Nominalizations : Philosophical and Linguistic Perspectives (ANR-DFG, 2011-2014, F. Moltmann et B. Schnieder)
  • Projet EGIDE - PROCOPE (France- Allemagne) NOMEXPL : Explorations at the interface between syntax-semantics and syntax-lexicon interfaces (2010-2012)
  • Projet EGIDE - AURORA (France-Norvège) NOMEXPL : Explorations at the interface between syntax-semantics and syntax-lexicon interfaces (2009-2011)
  • membre du projet Fédération TUL “Structure Argumentale et Structure Aspectuelle” (2010-2013, E. Soare, F. Villoing, K. Ferret)

Organisation de colloques et de journées d’étude :

 

1 et 2 juin 2010, Colloque « Diversités et croisements », organisé en collaboration avec Anne Trévise, Liliane Picciola, et Gérard Petit, à Paris Ouest Nanterre La Défense. 

7 et 8 avril 2011, Journées d’étude sur « Identités et mondialisation », en collaboration avec Annie Bertin, Valentine Fesenko et Corinne Alexandrer-Garner, à Paris Ouest Nanterre La Défense.

 

Publications récentes

Chapitres d’ouvrages 

(2011). « L’énonciation dans le lexique. Actualité du concept benvenistien d’intégration dans la théorie des formes schématiques de l’école culiolienne », in Brunet E., Mahrer R. (eds) Relire Benveniste. Réceptions actuelles des  Problèmes de linguistique générale. Louvain-la-Neuve : Academia-Bruylant, Collection «  Sciences du langage : carrefours et points de vue » : 33-44.

(2011). « La langue entre discours et cognition », in Audiffren M., Chuquet J. (eds), Langage, Cognition et Société. Actes du colloque international d’octobre 2008 pour les 10 ans de la MSHS de Poitiers. Presses Universitaires de Rennes : 169-196.

(2009) « La fonction énonciative des adjectifs antéposés », in Elalouf M.-L., ed, Le groupe nominal et la construction de la référence. Approches linguistiques et didactiques, Presses Universitaires de Namur, 45-60.

 

Revues à comité de lecture :

(2013) « Invariance contre grammaticalisation : à propos des variations dans le champ de la condition », Langages. 190, p. 81-99.

(2012) « A la recherche des paramètres de l’élaboration du sens au sein des énoncés ». CORELA - Paramétrer le sens ? Etudes de cas. Numéros thématiques. [En ligne] Publié en ligne le 12 février 2012.URL : http://corela.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=2369

(2011) « Les principes organisateurs de la variété des constructions verbales »,  (http://www.revel.inf.br/[1]), REVISTA VIRTUAL DE ESTUDOS DA LINGUAGEM – REVEL, Vol. 9 – número 16 - março de 2011 - ISSN 1678-8931, TEMA: Linguística da Enunciação, Brésil, p. 276-315.

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
More information Ok Decline