Avatar

Agathe Cormier

Member since: lundi 8 octobre 2007
Last Visit: mardi 25 avril 2017
Informations
Details
Prénom
Agathe
Nom
Cormier
Organisme d'appartenance
Université Paris Nanterre
Corps
Jeune chercheur associé
Statut Membre
Membre associé
Habilité à diriger des recherches à l'ED 139 ou à l'ED 180
non
Information institutionnelle
Statut au laboratoire
Jeunes chercheurs associés
Parcours universitaire
Résumé de la thèse

L’objectif de ce travail est de montrer que l’énonciation joue un rôle essentiel dans l’institution et l’interprétation des noms propres. La définition du nom propre comme signe linguistique contient, outre le signifiant et le signifié, le référent, c’est-à-dire un renvoi à l’actualisation du signe dans le discours, ce qui explique la marginalité du nom propre dans la linguistique structuraliste ; d’autre part, le sens d’un nom propre – “x appelé N par S” – est défini comme une relation de dénomination entre un individu (x) et un nom propre (N) exprimée par un sujet énonciateur (S), qui dépend d’un acte de nomination associant tel nom à tel individu et initiant ainsi l’usage du nom. La valeur des variables x, N et S est déterminée pour une occurrence de nom propre donnée, en fonction de la situation d’énonciation et d’un acte de nomination logiquement préalable. La notion linguistique de personne permet précisément de rendre compte de ce rapport entre référent du nom propre et énonciation et du rôle du contexte dans l’interprétation du nom propre. Elle se révèle notamment indispensable pour l’analyse du nom propre hors phrase qui se caractérise à la fois par son indépendance vis-à- vis du cotexte et par une forte dépendance au contexte non verbal. La comparaison des noms propres avec les embrayeurs et déictiques, traditionnellement définis comme impliquant un renvoi à la situation d’énonciation, conduit également à considérer que l’interprétation d’un nom propre est entièrement déterminée par le contexte et en particulier par l’identité des personnes de l’énonciation. Mots clés : nom propre, dénomination, nomination, personne, nom propre hors phrase, nom propre autonome The purpose of this work is to show that acts of utterance play an important role in the institution and the interpretation of proper names. The definition of proper names as signs contains, in addition to the signifiant and the signifié, the referent, that is to say a reference to the actualization of the sign in discourse. That is why proper names are on the margins of structuralist linguistics. Moreover, the meaning of a proper name – “x named N by S” – is defined as a denominative relation between an individual (x) and a proper name (N) expressed by an utterer (S), depending on an act of naming which associates a name with an individual and initiates the use of this name. The value of the variables x, N and S is defined for a given occurrence of a proper name according to the situation of utterance and to a logically prior act of naming. The linguistic notion of person precisely allows to account for this relation between the referent of the proper name and the act of utterance and for the role of the context in the interpretation of the proper name. This notion appears to be essential for analysing out of sentence proper names which are linguistic context-free but extralinguistic context- dependent. The comparison between proper names and shifters and indexicals, which are traditionally defined as involving a reference to the speech situation, leads also to consider that the interpretation of a proper name is entirely determined by the context and especially by the identity of the enunciative persons. Keywords: proper name, appellation, naming, person, out of sentence proper name, autonomous proper name

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
More information Ok Decline