Calendrier

Mois précédent Jour précédent Jour suivant Mois suivant
Par année Par mois Par semaine Aujourd'hui Rechercher Aller au mois
Télécharger au format iCal
Inférences pragmatiques et développement. Nausicaa Pouscoulous (University College de Londres)
Vendredi 20 Décembre 2019, 14:00 - 16:00
Clics : 394
par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Inférences pragmatiques et développement

 

Nombre d’études développementales suggèrent que les inférences pragmatiques sont essentielles au développement des facultés communicatives et à l’apprentissage du langage par les jeunes enfants. Néanmoins, les inférences pragmatiques linguistiques, telles que les métaphores et les implicatures, semblent se développer plus tardivement que d’autres aptitudes linguistiques. Cela pourrait laisser penser qu’il y a deux types de capacités pragmatiques (correspondant aux deux types de systèmes de théorie de l’esprit proposés par Apperly & Butterfill, 2009). Je montrerai qu’il n’est pas nécessaire de faire l'hypothèse d'une division au sein des facultés pragmatiques pour rendre compte de l’écart entre les capacités pragmatiques inférentielles des tout-petits (12-24-mois) et les difficultés observées chez les jeunes enfants (4-6 ans) dans la compréhension de certains phénomènes pragmatiques. Je présenterai des expériences qui attestent, à l’aide de nouveaux paradigmes expérimentaux, que les enfants comprennent (et dans certains cas produisent) les implicatures scalaires, la métaphore et les présuppositions bien plus tôt que ce que laissait entendre la littérature antérieure et qui suggèrent plusieurs facteurs permettant de rendre compte de l’apparente difficulté des enfants à faire des inférences pragmatiques.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.